Chef lieu de canton du Morbihan.
10323 habitants

Situé sur les rives du Loch, Auray est une pittoresque cité connue dans l'histoire pour la bataille livrée en 1364 entre Jean de Monfort et Charles de Blois et durant laquelle Du Guesclin fut fait prisonnier..

Cette cité maritime possède un remarquable ensemble architectural du 15è, 16è et 17ème siècle.

Les travaux qui donnèrent à St Goustan, le port d'Auray, son aspect actuel débutèrent vers 1614 par la construction des 2 quais qui enserrent la rivière. Le quai Franklin fut construit à partir de 1630.

En 1631, Auray est le troisième port breton après Quimperlé et Hennebont. On remarque à ce propos que les ports de commerce bretons ne se trouvent pas directement sur la côte, mais plus à l'intérieur des terres, très certainement pour des raisons de sécurité mais aussi pour être au plus prêt des zones de production de céréales qui sont une des principales exportations de la région.

C'est de ce port que le 4 juillet 1632 embarque, à bord de "l'Espérance en Dieu" Isaac de Razilly, pour aller reconquérir Port Royal en Acadie. Le débarquement eu lieu à La Hève le 8 septembre.

Ce fait a été relaté dans la Gazette de Théophraste Renaudot. C'est de là que vient la phrase "Trois cents hommes d'élite" qui a fait depuis couler beaucoup d'encre. Qui étaient ces hommes ? Certains de nos ancêtres en faisaient-ils parti ? Questions qui sont jusque là restées sans réponses. On peut penser qu'une grande partie de ces hommes étaient des soldats, mais ils devaient certainement être accompagnés par quelques familles de colons destinées à peupler le pays.

Ce ne fut pas le seul départ vers l'Acadie qui eut lieu à partir d'Auray, en 1633, le propre frère de Nicolas Denys, Jacques Denys y embarqua pour le Canada.

Mais la participation d'Auray au peuplement de l'Acadie ne s'arrête pas là.

Parmi les soldats engagés originaires d'Auray, qui pour la plupart ne feront pas souche de l'autre côté de l'Atlantique, il faut mentionner particulièrement François Richard.

François Richard est né à Auray vers 1686, il est le fils de Jean Richard, marchand de vin, (métier qui ne devait pas être rare dans cette ville, les bateaux y déchargeant de grande quantité de vin) et de Anne Christin. Il arrive en Acadie vers 1707 comme soldat d'une compagnie du détachement des troupes de marine. Il épouse en première noce à Port Royal le 29/10/1710 Anne Commeaux, fille de Jean Commeaux et de Françoise Hebert de cette union naîtront: Joseph 1712, François 1714, Jean-Baptiste 1716, Anne 1718, Marie-Josephe 1720. D'un second mariage à Port Royal le 26/10/1722 avec Marie Martin fille of René Martin et de Marie Meunier . naîtront: Madeleine1723, René 1726, Dorothée 1728

On ne peut pas quitter Auray sans évoquer une autre grande figure de l'histoire des Etats Unis.

En 1776, Benjamin Franklin, homme de science, homme politique et philosophe fut désigné par le Congrès pour solliciter de la France des secours afin de mener à bien la guerre d'Indépendance.

Un petit navire de guerre, le Reprisal devait le mener à Nantes. Des vents contraires l'oblige à mouiller en baie de Quiberon. Benjamin Franklin remonte la rivière d'Auray en chaloupe et débarque à St Goustan le 4 décembre 1776. De là il peut rejoindre Nantes en chaise de poste.


Sources:
Bulletin de la société d'histoire et d'archéologie du pays d'Auray.
Petite histoire du port de saint Goustan (Sten Kidna)

Photos de l'auteur

François Roux 30/08/1998