BOUDROT 

 English

 

Hypothèse N°1
Une origine dans la région de Loudun, cette hypothèse est surtout basée sur le fait que plusieurs familles Acadiennes seraient originaires de cette région, ce qui reste à confirmer pour certaines. Aucun acte avec le patronyme BOUDROT ne semble avoir été trouvé à ce jour dans cette région.

Hypothèse N°2
La seconde origine, la plus souvent adoptée, est la paroisse de Cougnes dans le diocèse de La Rochelle.
Cette origine est souvent avancée du fait que sa femme, Michelle AUCOIN, est originaire de cette paroisse, mais aucun acte concernant la famille BOUDROT n'a été trouvé à La Rochelle.

Hypothèse N°3
Une autre piste a été explorée. Celle d'une origine dans la région de Niort, à Germon Rouvre. C'est la lecture du journal de Simon ROBERT, notaire à Germon, qui relate des faits remontant à 1621 qui est au départ de cette recherche.
Ce Simon ROBERT avait eu comme première épouse Andrée BOUDREAU fille de Simon BOUDREAU et de Michelle QUINAULT. On remarque de suite que la graphie n'est pas la même, nous avons des BOUDREAU et non pas des BOUDROT, or le patronyme est toujours BOUDROT dans les premiers actes acadiens. De plus les recherches n'ont rien donné de probant.

 

Hypothèse N°4
Depuis quelques années une nouvelle piste est avancée par plusieurs chercheurs, notamment René Perron et Michel Turquois, leurs recherches sont plus particulièrement axées sur la Bourgogne et le sud de la Champagne.
René Perron sur la trace de Nicolas Le Creux trouve des actes dans la région de Monceau les Mines.
Michel Turquois trouve des BOUDROT au tout début du XVII Siècle au nord de l'Yonne et au sud de l'Aube, il en trouve également dans la région de Langres, il aurait même trouvé un acte de baptême d'un certain Michel BOUDROT en 1599.
Claude Massé dans le N° 11 du bulletin de «Racines & Rameaux Français d’Acadie» fait remarquer qu’un certain Louis BOUDROT (1634 – 1717), Conseiller du Roi, devint Maire perpétuel de la Ville de Langres et que ses parents étaient Jean BOUDROT et Marguerite GAUTHEROT. Coïncidences?

 

Catholique ou Huguenot ?
Que penser du fait que de nombreux descendants de Michel BOUDROT portent comme prénoms : Isaac, Abraham, Zacharie ou Judith, prénoms souvent portés par les Huguenots ?


Michel BOUDROT en Acadie.

Michel BOUDROT se trouve en Acadie en 1639, il est mentionné comme un des premiers syndics de Port Royal le 21 septembre 1639 lors du baptème d'une fille de Charles Menou D'AULNAY. Il épouse vers 1640 Michelle AUCOIN  soeur de Jeanne AUCOIN l'épouse de François GIROUARD.


 

Recensement de 1671:


Laboureur - MiCHEL BOUDROT aagé de soixante et
onxe ans, sa femme Michelle Aucoin aagée de cinquante
et trois ans. Leurs enfans onxe, trois demariés, Françoise
aagée de 29 ans, Jaanne aagée de 26 ans, Margueritte
aagée de 20 ans, Les non mariés Charles aagé de 22 ans,
Marie aagée de 18 ans, Jehan aagé de 16 ans, Habraham
aagé de 14 ans. Michel aagé de 12 ans, Olivier aagé de
dix ans, Claude aagé de 8 ans, François aagé de 5 ans,
Leurs bestes a cornes vingt et douxe brebis, Leurs
terres Labourables huict arpans.

 

Recensement de 1678:

Michel Broudrot Michelle Aucoin

12 acres  10 bétail  3 fusils

5 Garçons       22 20 18 16 12

Recensement de 1686:

Michel BOUDROT          85        Lieut. général de la juridiction du Port Royal
Michelle AUCOIN 65
Michel          26
François        20

En 1684 il est lieutenant général civil et criminel de Port Royal.
Le (5 ou 15?) Octobre 1687 il signe une attestation en faveur de l'oeuvre du gouverneur d'Aulnay.

Extraits de l'attestation
"Nous, Michel Boudrot, lieutenant général en Acadie, avec les anciens habitants du pays, je certifie que feu messir d’Aunay Charnisay, anciennement gouverneur pour le roi sur la coste d’Acadie, fit construire trois forts sur ladite coste; le premier à Pentagouët, le second à la rivière Saint-Jean (en 1645 seulement), et le troisième à Port-Royal ; lesquels forts étaient bien fournis de tous les canons et de toutes les munitions nécessaires ! Et avec trois cents hommes ordinaires pour défendre les susdits forts.

Nous certifions aussi que ledit dernier sieur d’Aulnay Charnisay ordonna la construction de deux moulins ; l’un était un moulin à eau et l’autre un moulin à vent et ledit sieur ordonna à Port-Royal la construction de cinq pinasses, et plusieurs chaloupes, et deux petits vaisseaux d’environ soixante-dix tonnes chacun, avec deux fermes ou manoirs et les bâtiments nécessaires ; aussi bien maisons d’habitations que granges et étables(…)

Tout ce qui est ci-dessus nous le certifions être vrais, car nous l’avons vu ; en foi de quoi nous avons signé à Port-Royal, le 15 octobre 1687, en présence de M. de Menneval, gouverneur pour le roi de toute l’Acadie, et de M. Petit, grand vicaire de sa Grandeur l’évêque de Québec, et curé de ladite place de Port-Royal.
Aussi ont signé ; Messire Boudrot, lieutenant général ; François Gaunizzot (Gautherot) Bourgeois ; Pierre Martin; Mathieu Martin ; Claude Tériot ;  d’Entremont, procureur du Roi.

  Avec les marques de : Antoine Bourg, Pierre Bouet (Doucet), Denis (Daniel) LeBlanc ; Abraham Dugast."

Le 20 Aout 1688, il cède son poste de Lieutenant Général à Mathieu Goutin à la suite d'une ordonnance du Roi du 31 mars 1687. Selon cette ordonnance, BOUDROT était "Hors d'état par son grand âge d'y faire les fonctions."

 

Les BOUDROT en France de nos jours

Pour ma part n'ayant ni le temps ni les compétences pour fouiller les registres d'état civil de ces régions, j'ai utilisé une autre méthode pour essayer de retrouver les traces de cette famille. Ma méthode s'apparente un peu à ce qu'apporte la photographie aérienne à la recherche archéologique. Cette méthode à également ses limites, si un patronyme à disparu d'une région il n'y aura aucune trace.

J'ai tout simplement fait un dénombrement des abonnés au téléphone en France, par région, en rapportant ce nombre à la population de la région concernée.

 

Aucun doute, des BOUDROT il y en a encore en Bourgogne à l'heure actuelle, c'est même et de loin la plus importante concentration.

Un comptage des autres graphies de ce nom donne le tableau suivant:

 

REGIONS

Boudreau

Boudreaux

Boudrau

Boudreault

ALSACE

 

 

 

 

AQUITAINE

 

 

 

 

AUVERGNE

1

 

 

 

BASSE NORMANDIE

 

 

 

 

BOURGOGNE

 

 

 

 

BRETAGNE

 

1

 

 

CENTRE

 

 

 

4

CHAMPAGNE ARDENNES

1

 

 

 

CORSE

 

2

 

 

FRANCHE CONTE

 

1

 

 

HAUTE NORMANDIE

 

 

 

 

ILE DE FRANCE

3

13

4

10

LANGUEDOC ROUSSILLON

 

 

 

1

LIMOUSIN

 

 

 

 

LORRAINE

 

 

 

 

MIDI PYRENEES

1

1

 

 

NORD PAS DE CALAIS

 

 

 

 

PAYS DE LA LOIRE

2

 

 

 

PICARDIE

1

1

1

 

POITOU CHARENTES

12

 

 

18

PROVENCE ALPES COTE D'AZUR

1

 

 

 

RHONE ALPES

 

1

 

 

TOTAL

22

21

5

33

François Roux 1999